Archives pour la catégorie Aviation

[Photo] Boeing Stearman by night


On venait de se faire une belle session shooting-timelapse de nuit à Bordeaux, avec Clément Viala et Nicolas Forcet. De très belles images dans la boite, de la Place de la Bourse au coucher du soleil, des quais, du Pont de pierre, de la fête foraine des Quinconces. Une bonne dizaine de séquences qui n’attendent plus qu’à être traitées et montées !

Et puis en rentrant sur le Bassin (d’Arcachon) on s’est arrêté à l’aérodrome d’Andernos, où est très souvent parké (voire presque basé) le beau Boeing Stearman

Almost full moon, clear sky, many stars, no light pollution. The recipe for this beautiful picture, by Clément Viala.

Boeing Stearman by night

 

Maintenant côté coulisses, vous noterez que la manche à air (grosse chaussette rouge et blanche à droite de l’avion) est  légèrement gonflée vers le Sud. Vous remarquez également le reflet de Lune sur l’aile droite, du à la condensation de l’eau sur le revêtement. Traduction : petit vent du Nord très froid et air très humide, on s’est bien caillé !

Breitling 2011 : Too Late Baby


EDIT du 18/01/12 : le Making Of vient de sortir ! Retrouvez le sous la vidéo…

Ah, les pub Breitling ! Breitling, c’est une grande marque de montres très connue et prestigieuse dans le milieu de l’aviation. Elle vient de sortir une nouvelle vidéo publicitaire ! Gros coup de coeur !

Bretling, Too Late Baby

Too late baby !

On se rappelle bien de la dernière, Racing for Anna, montrant une magnifique course entre un jet L-39 Albatros et un MX2 dans le désert américain, pour une plutôt belle fille ! (Retrouvez la vidéo en bas de page)

Dans la toute dernière vidéo, intitulée Too Late Baby, on retrouve un magnifique P-51 Mustang, avion mythique, et une (jolie) fille ! Et toujours des images qui font rêver, tournées dans les plaines de l’Utah’s Bonneville Salt Flats. Sans oublier la petite touche d’humour…

Bravo Breitling !

A noter l’incroyable flotte (photo) de la marque Breitling, qui possède une patrouille de L-39 Albatros (la Breitling Jet Team), un MX2, deux Boeing Stearman, un des trois derniers Super Constellation en état de vol, plusieurs Pitts Special. La flotte rêvée quoi !

Et le Making Of…

(merci à l’assistante de production qui m’a gentiment fait parvenir le lien dès sa sortie :) )

—————————

Bonus : Racing For Anna, publicité de l’année 2010, et son Making Of :
(HD + plein écran évidemment ! ;)

 

P51 Breitling

TEDx Basque Country ’11 by plane


Hier (Samedi 8 octobre) se tenait le TEDx Basque Country à Biarritz. Cet article n’est pas un récit/récap des interventions lors de l’évènement, pour cela je vous propose de regardez les vidéos, quand elles seront disponibles sur Youtube.

Cet article est à la fois dans la catégorie Océan, Aviation, et Photos. Pourquoi ?

Océan : évidemment parce que le TEDx avait pour thème l’Océan, également parce qu’il se tenait dans la si belle ville de Biarritz, mais aussi parce que se déroulant en même temps que le Quiksilver Pro France (étape du championnat du monde de surf à Hossegor) on a eu quelques surprises…

Aviation : Nous sommes allés à Biarritz en avion léger, en longeant la côte Atlantique depuis le Bassin d’Arcachon.

Photos : Parce que mon ami Nicolas Forcet nous a gentiment prêté son reflex (un Canon 450D), avec lequel on s’est bien amusé ! :)

Il s’agit donc d’ici d’une sorte de photo-report, 26 belles photos dans l’ordre chronologique d’une journée pas vraiment banale !

 

Partie avion – TEDx By Plane : départ d’Andernos au lever du Soleil, après une nuit de prières pour que la météo soit avec nous… Pas vraiment exhaussées !

Non, nous ne sommes pas partis avec le Stearman !

Non, nous ne sommes pas partis avec le Stearman !

L'avion sur fond de soleil levant...

L’avion sur fond de soleil levant…

Lever de Soleil

 

 

 

Heading South

Cap plein Sud…

Travers Cazaux

Décidément, vraiment beau ce lever de soleil… Travers le lac de Cazaux

Partie Océan/Surf : premier survol du Quiksilver Pro à Hossegor. Pas grand monde à l’eau, de grosses conditions aujourd’hui (2m50)

Les tentes du QuikPro France 2011

Retour partie Aviation : arrivée le long de la ville de Biarritz, sur la côte. Une de mes arrivées préférées. Et un contrôleur comme souvent très sympa, me proposant le choix de la piste pour l’atterrissage (évidement on a choisi un Tour de Piste raccourci main gauche pour la 09, le long de la côte !)

Arrivée sur la côte par le Nord de Biarritz

Arrivée sur la côte par le Nord de Biarritz

Le Phare de Biarritz

Finale 09

Finale piste 09, vent calme, piste mouillée

Partie Océan : arrivée à Biarritz centre ville, le TEDx se tient à l’espace Bellevue, magnifique salle face à la mer.

La Grande Plage

Biarritz, la Grande Plage. Vagues non-surfables à la marée basse…

Et enfin, le TEDx !

TEDx Basque Country

Sur scène, Michel Roux. Très intéressant…

TEDx Basque Country

Beau décor sur la scène

La grande salle, espace Bellevue

Le déjeuner/buffet, dans la grande salle, espace Bellevue. Magnifique.

Nice view

Pierre Pomiers, Notox

Pierre Pomiers, Notox. Des planches de surf shapées plus écologiquement…

16h30, sortie du TEDx un peu avant la fin (météo et retour en avion oblige), et là surprise : quelques très très bon surfeurs à la Grande Plage, accompagnés d’un petit paquet de photographes… Je pense qu’il s’agit des surfeurs du QuikPro, en free surf puisque la journée est off.

Surf sur la Grande Plage

La marée est montée, les vagues sont à peu près surfables…

Surf sur la Grande Plage

Mick Fanning à l’eau ? Je crois…

Retour à l’aéroport. Partie Aviation, mais encore un peu d’Océan : deuxième survol du QuikPro à Hossegor… Quelques surfeurs à l’eau, en free surf.

QuikPro France

QuikPro France, deuxième passage. Hossegor est un des points d’entrés de la CTR de Biarritz (NC)

Heading North

Heading North, quelques rayons de soleil entres les grains…

Passage 'on top'

Les nuages se dispersent un peu sur Mimizan, passage ‘On Top’ à 5000 ft.

Les Passes, l'entrée du Bassin d'Arcahon. Au-dessus des nuages, le soleil descend. Beau !

Les Passes, l’entrée du Bassin d’Arcachon. Au-dessus des nuages, le soleil descend. Beau !

lever de lune

Et le lever de Lune à l’Est… Encore plus beau !

Propeller stoped !

En panne ? Non, juste temps de pose très court avec l’appareil photo. Hélice figée !

Coucher de Soleil sur le Bassin d'Arcachon

Et dernière photo, coucher de Soleil sur le Bassin d’Arcachon en arrivant sur Andernos…

Une très belle journée malgré la météo moyenne, où j’ai combiné (plutôt bien d’ailleurs) mes deux passions, pour l’aviation et pour l’Océan. Perfect !

Pilotes vs. Contrôleurs


pilote vs controleur 1Il y a une semaine je publiais un article sur l’humour des mécaniciens, aujourd’hui j’ai trouvé mieux !

Une sélection de dialogues entre pilotes et contrôleurs, assez originaux !

C’est en anglais, mais pas très difficile à comprendre… Si j’avais traduit ça aurait enlevé toute authenticité, non ? ;)

 

Code couleur : en bleu les messages des pilotes, en rouge ceux de l’ATC (Air Traffic Control)

1. ATC: « Alitalia 345 continue taxi to 26L South via Tango – check for workers along taxiway. »

Alitalia 345:  » Roger, Taxi 26 Left a via Tango. Workers checked – all are working »



2. British Airways flight asks for push back clearance from terminal.

Control Tower replies: « And where is the world’s most experienced airline going today without filing a flight plan? »



3. Nova 851: « Halifax Terminal, Nova 851 with you out of 13,000 for 10,000, requesting runway 15. »

Halifax Terminal (female): « Nova 851, Halifax, the last time I gave a pilot what he wanted I was on penicillin for three weeks. Expect runway 06. »


4. Lost student pilot:  » Unknown airport with Cessna 150 circling overhead, please identify yourself. »


5. Tower: Have you got enough fuel or not?

Pilot: Yes.

Tower: Yes what?

Pilot: Yes, SIR!


6. Frankfurt Control: ‘AF1733, You are on an eight mile final for 27R. You have a UH-1 three miles ahead of you on final; reduce speed to 130 knots.’

Pilot: ‘Roger, Frankfurt. We’re bringing this big bird back to one-hundred and thirty knots fer ya.’

Control: (a few moments later): ‘AF1733, helicopter traffic at 90 knots now 1 1/2 miles ahead of you; reduce speed further to 110 knots.’

Pilot: ‘AF 1733 reining this here bird back further to 110 knots’

Control: ‘AF1733, you are three miles to touchdown, helicopter traffic now 1 mile ahead of you; reduce speed to 90 knots’

Pilot (a little miffed): ‘Sir, do you know what the stall speed of this here C-130 is?’

Control: ‘No, but if you ask your co-pilot, he can probably tell you.’


7. ATC: ‘Cessna 123, What are your intentions?

Cessna: ‘To get my Commercial Pilots License and Instrument Rating.’

ATC: ‘I meant in the next five minutes not years.’


8. Controller: AF123, say call sign of your wingman.

Pilot: Uh… approach, we’re a single ship.

Controller: Oh, Oh, Shit! You have traffic!


9. O’Hare Approach: USA212, cleared ILS runway 32L approach, maintain 250 knots.

USA212: Roger approach, how long do you need me to maintain that speed?

O’Hare Approach: All the way to the gate if you can.

USA212: Ah, OK, but you better warn ground control.


10. ATC: Pan Am 1, descend to 3,000 ft on QNH, altimeter 1019.

Pan AM 1: Could you give that to me in inches?

ATC: Pan Am 1, descend to 36,000 inches on QNH, altimeter 1019

11. Cessna 152: ‘Flight Level Three Thousand, Seven Hundred’

Controller: ‘Roger, contact Houston Space Center ‘

12. Beech Baron: Uh, ATC, verify you want me to taxi in front of the 747.

ATC: Yeah, it’s OK. He’s not hungry.

13. Student Pilot: ‘I’m lost; I’m over a big lake and heading toward the big « E ».

Controller: ‘Make several 90 degree turns so I can identify you on radar.’ (short pause)…

Controller: ‘Okay then. That big lake is the Atlantic Ocean . Suggest you turn to the big « W » immediately …

14. Pilot: ‘Approach, Acme Flt 202, with you at 12,000′ and 40 DME.’

Approach: ‘Acme 202, cross 30 DME at and maintain 8000′.’

Pilot: ‘Approach, 202′s unable that descent rate.’

Approach: ‘What’s the matter 202? Don’t you have speed brakes?’

Pilot: ‘Yup. But they’re for my mistakes. Not yours.’

15. Tower: ‘American…and for your information, you were slightly to the left of the centerline on that approach.’

American: ‘That’s correct; and, my First Officer was slightly to the right’

16. Controller: ‘USA353 contact Cleveland Center 135.60. (pause)

Controller: ‘USA353 contact Cleveland Center 135.60!’ (pause)

Controller: ‘USA353 you’re just like my wife you never listen!’

Pilot: ‘Center, this is USA553, maybe if you called her by the right name you’d get a better response!’

17. BB: ‘Barnburner 123, Request 8300 feet.’

Bay Approach: ‘Barnburner 123, say reason for requested altitude.’

BB: ‘Because the last 2 times I’ve been at 8500, I’ve nearly been run over by some bozo at 8500 feet going the wrong way!’

Bay Approach: ‘That’s a good reason. 8300 approved.’

18. Controller: ‘FAR1234 confirm your type of aircraft. Are you an Airbus 330 or 340?’

Pilot: ‘A340 of course!’

Controller: ‘Then would you mind switching on the two other engines and give me 1000 feet per minute, please?’

19. Tower: ‘Cessna 123, turn right now and report your heading.’

Pilot: ‘Wilco. 341, 342, 343, 344, 345…’

20. Foreign Pilot Trainee: ‘Tower, please speak slowly, I am a baby in English and lonely in the cockpit’

21. Controller: ‘CRX600, are you on course to SUL?’

Pilot: ‘More or less.’

Controller: ‘So proceed a little bit more to SUL.’

22. Pilot: ‘Good morning, Frankfurt ground, KLM 242 request start up and push back, please.’

Tower: ‘KLM 242 expect start up in two hours.’

Pilot: ‘Please confirm: two hours delay?’

Tower: ‘Affirmative.’

Pilot: ‘In that case, cancel the good morning!’


Humour de mécano…


source image : securiteaerienne.com

source image : securiteaerienne.com

Sur avions de ligne, après chaque vol, les pilotes établissent un formulaire dans lequel ils informent les mécaniciens au sol des problèmes qu’ils ont rencontrés pendant le vol et qui nécessitent réparation ou rectification.

En contrepartie, les mécaniciens informent les pilotes, après-coup, des mesures appliquées avant que l’avion ne redécolle.

Et souvent, les mécaniciens ne maquent pas d’humour dans leurs réponses. Voici quelques remarques authentiques apposés par les pilotes, confrontées aux réponses respectives des mécaniciens…

 

1. Pilote : Pneu intérieur gauche presque usé.

Mécanicien : Pneu intérieur gauche presque remplacé.

2. Pilote : test en vol OK, sauf l’atterrissage automatique, très brutal.

Mécanicien : Pas de système d’atterrissage automatique sur cet appareil.

3. Pilote : Il y a quelque chose de desserré dans le cockpit.

Mécanicien : Il y a quelque chose de resserré dans le cockpit

4. Pilote : IFF inopérant.

Mécanicien : IFF toujours inopérant quand il est éteint.

5. Pilote : Phare rotatif inférieur à moitié rempli d’eau.

Mécanicien : Phare rotatif inférieur rempli.

6. Pilote : Volume du DME incroyablement bas.

Mécanicien : Volume ramené à un niveau plus croyable

7. Pilote : Insectes morts sur le pare-brise.

Mécanicien : Insectes vivants en commande.

8. Pilote : Les crans font s’enfoncer la manette des gaz.

Mécanicien : C’est à ça qu’ils servent !

9. Pilote : Moteur n°3 manquant.

Mécanicien : Moteur n°3 retrouvé sous l’aile droite, après une brève recherche.

10. Pilote : Le mode actif du pilote automatique provoque une descente de 200 pieds par minute.

Mécanicien : Problème non reproductible au sol.

11. Pilote : Fuite d’huile manifeste sur le train d’atterrissage principal droit.

Mécanicien : Fuite plus manifeste.

12. Pilote : il y a un bruit provenant du moteur n°2, comme si un type tapait avec un petit marteau.

Mécanicien : Petit marteau confisqué au type du moteur n°2.

13. Pilote : l’avion a un comportement marrant.

Mécanicien : Avion averti de la nécessité de se retenir, de voler droit, et de rester sérieux. Essais au sol OK.

14. Pilote: Indice de problème d’étanchéité sur le côté droit de la porte B1.

Mécanicien : Indice supprimé.

15. Pilote : Suppose fêlure dans le pare_brise.

Mécanicien : Suppose que vous avez raison.

16. Pilote : Souris dans le cockpit.

Mécanicien : Chat installé dans le cockpit.

Le Commandant de Bord


Le commandant de bord, c’est le chef, le patron, celui qui s’assoit à gauche. C’est lui qui décide qui monte à bord de son avion, qui décide par où passe son avion. C’est lui qui décide.

Alors évidemment, il a le droit à toutes les phrases types, d’habitude réservées à un certain Chuck… Moi, ça me fait toujours autant rire !

 

  • La masse musculaire du Commandant de Bord est supérieure à son poids total.
  • Si la lumière va plus vite que le Commandant de Bord, c’est qu’elle a peur de lui.
  • Un jour, le Père Noël a frappé à la porte du Commandant de Bord, depuis, il passe par la cheminée.
  • Le Commandant de Bord , c’est la vérité qui se trompe.
  • Quand le Commandant de Bord fume un joint, c’est le joint qui est défoncé.
  • Le Commandant de Bord n’essaie pas, il réussit.
  • Le pitbull du Commandant de Bord a mis une pancarte devant sa maison avec écrit dessus : « Attention ! Commandant de Bord !».
  • Quand le Commandant de Bord scrute l’horizon, il voit son dos.
  • Quand le Commandant de Bord dit « Hein ? », personne ne dit 2.
  • Quand le Commandant de Bord va au restaurant, c’est le serveur qui laisse un pourboire.
  • Depuis que le Commandant de Bord joue, l’important c’est de participer.
  • Le Commandant de Bord joue à la pétanque tout seul, on ne touche pas aux boules du Commandant de Bord.
  • Quand le Commandant de Bord s’est mis au judo, David Douillet s’est mis aux pièces jaunes.
  • Le Commandant de Bord n’a pas reçu son diplôme du bac, les correcteurs comptent encore les points.
  • Si Zidane a donné un coup de boule à Materazzi, c’est parce que ce dernier avait insulté le Commandant de Bord .
  • Le Commandant de Bord est le seul homme à posséder une bible dédicacée.
  • Le Commandant de Bord peut encercler ses ennemis, tout seul.
  • Quand le Commandant de Bord pisse face au vent, le vent change de direction.
  • Le Commandant de Bord peut claquer une porte fermée…
  • Le Commandant de Bord a déjà compté jusqu’à l’infini, 2 fois.
  • Certaines personnes portent un pyjama Superman, Superman porte un pyjama de Commandant de Bord .
  • Le Commandant de Bord ne porte pas de montre, il décide de l’heure qu’il est.
  • Le Commandant de Bord peut diviser par zéro.
  • Dieu a dit : « Que la lumière soit ! » et le Commandant de Bord répondit « On dit s’il vous plaît !».
  • La seule chose qui arrive à la cheville du Commandant de Bord, c’est sa chaussette.
  • Quand Google ne trouve pas quelque chose, il demande au Commandant de Bord.
  • Le Commandant de Bord fait pleurer les oignons.
  • Pour certains hommes le testicule gauche est plus large que le testicule droit, chez le Commandant de Bord, chaque testicule est plus large que l’autre.
  • Le Commandant de Bord sait parler le braille.
  • Il n’y a pas de théorie de l’évolution, juste une liste d’espèces que le Commandant de Bord autorise à survivre.
  • Le Commandant de Bord et Superman ont fait un bras de fer, le perdant devait mettre son slip par-dessus son pantalon.
  • Un jour, au restaurant, le Commandant de Bord a commandé un steak, et le steak a obéi.
  • Le Commandant de Bord a un jour avalé un paquet entier de somnifères, il a cligné des yeux.
  • Le Commandant de Bord mesure son pouls sur l’échelle de Richter.
  • Le Commandant de Bord connaît la dernière décimale de Pi.
  • Le Commandant de Bord peut taguer le mur du son.
  • Quand la tartine du Commandant de Bord tombe, la confiture change de côté.
  • Dieu voulait créer l’univers en 10 jours, le Commandant de Bord lui en a donné 6.
  • Le Commandant de Bord est capable de laisser un message avant le bip sonore.
  • Une larme du Commandant de Bord peut guérir du cancer, malheureusement le Commandant de Bord ne pleure pas.
  • Si le Commandant de Bord dort avec une lampe allumée, ce n’est pas parce qu’il a peur du noir mais parce que le noir a peur de lui.
  • Le calendrier du Commandant de Bord passe du 31 mars au 2 avril, personne ne fait de blague au Commandant de Bord.

 

(Via La Fille de l’Air, merci ! )

La vie est dure sur le Bassin d’Arcachon


Hier fut une journée particulièrement délicieuse…22031_1321125350145_1291147100_941908_7836002_n

Cherchant à éviter la canicule de l’après midi nous décidons d’aller surfer entre amis à l’Océan. Les vagues sont petites mes belles, le vent est calme, les touristes et Bordelais arrivés en masse quittent la plage et les vagues. La fin de journée ne s’annonce pas trop mal !

 

Puis, en sortant de l’eau, quelqu’un à la bonne idée de proposer : « Et si on allait faire le coucher de soleil en avion ? »

Calcul horaire fin : il est 20h30, le temps de quitter la plage et de grimper la dune jusqu’aux voitures, puis de quitter le parking, d’aller chercher des rechanges pour les équipages les moins prévoyant. Ça fait beaucoup. Le soleil se couche à 21h58, on a donc le droit de voler jusqu’à 22h28 (la nuit aéronautique : coucher de soleil + 30 min). Bon, ça passe, dépêchons nous !

On se retrouve à 21h40 à l’aérodrome, on sort les avions, on rajoute un peu d’essence dans les assoiffés, et décollage à 21h45 avec 3 avions. Une petite flotte régulièrement espacé chronologiquement :

  • un Piper J-2, avion de légende.
  • Suivit d’un bon vieux Cessna 150, légendaire pour les milliers d’élèves ayant appris à piloter grâce à lui.
  • Et enfin un Tecnam P2002, avion de nouvel génération, mon avion fétiche avec lequel je vole le plus souvent. Mais cette fois-ci je suis en Cessna, retour aux sources.

Et ce fut beau, cette patrouille au-dessus du Bassin d’Arcachon, à marée montante et lumière descendante – bien descendante !

L’air est clame, l’avion est sur des rails, aucune turbulence pour venir perturber sa trajectoire.

Nous formons une belle patrouille, très hétérogène !

Mais au bout de 20 minutes, bien obligés de s’arrêter : la lumière commence à manquer. On regagne le terrain. Nous sommes les plus chanceux à bord du Cessna : le tableau de bord est éclairé.  Il est 22h, on y voit bien dans la cabine, la piste se discerne bien dehors, on est bien.

Atterrissage à 22h15. L’avion installé en finale aurait pu se poser « au trim » tellement l’air était calme !

Puis rangement des avions dans la nuit, paperasse administrative obligatoire, et fin de soirée dans le rare resto qui accepte des clients à 23h !

22031_1321117749955_1291147100_941880_3470751_n