Recette pour une session Kite pourrie

Je vous présente une recette pour une session Kitesurf bien pourrie, variante Winguru you suck. Une recette simple, mais néanmoins efficace, pour bien gâcher une demi-journée. Assurez-vous d’avoir tous les ingrédients nécessaires, sans quoi la session ne serait pas assez pourrie…

  • Commencer par des prévisions Windguru dantesques (15-30 kts faiblissant) associées à une marée haute en milieu d’après midi, pour bien espérer pendant toute la matinée…

recette session kite pourrie windguru

  • Programmez bien votre journée pour l’occasion. Dans mon cas, j’ai calée la session entre 2 chapitres de cours « Facteurs Humains ».
  • Déjeunez avec des amis kitesurfeurs et spéculez sur l’après-midi à venir en utilisant plein de superlatifs.
  • Rendez-vous avec ces mêmes amis sur le spot alors que le vent souffle fort.
  • Motivez-vous pour enfiler cette p*** de combinaison mouillée et froide. « Mais c’est pas grave, dans 5 minutes on est à l’eau au taquet et on s’en rendra même plus compte !! »
  • Contemplez l’énorme grain qui s’abat sur le spot. Vous pensez alors « oula mais c’est fort quand même, ça va sauter haut, cool ! »
  • Commencez à gréer. Ici deux options s’offrent à vous : commencer par dérouler les lignes, ou commencer par gonfler l’aile. Je vous conseille la seconde options, vous verrez mieux la chute du vent…
  • Pendant que vous gonflez, sentez le vent doucement faiblir après le passage du grain. « Non mais c’est normal les gars, après un grain c’est toujours comme ça. Ça va remonter ! »
  • Une fois l’aile gonflée vous la posez comme d’habitude sur le sable, et vous constater qu’elle ne flap pas DU TOUT au vent.
  • Vous déroulez les lignes. « M*** ça ne remonte pas » L’inquiétude, elle, monte.
  • Vous êtes prêt, voile gréée, harnais en place. Vous attendez.
  • La marée monte toujours. Gros coefficient (81). La plage devient de moins en mois large.
  • Vos lignes trainent désormais dans les algues, la pluie recommence à tomber. Vent : 2 kts, bascule on-shore (face à la plage)
  • Forte pluie, sans vent. Vous vous abritez sous la voile. Vous avez l’air ridicule. Vous commencez à avoir froid, parce que « m****, l’hiver est déjà là ».
  • Ah tient ? Ça se lève ! Un petit 12 kts minable, GOOOO !
  • La voile ne décolle pas, elle est gorgée d’eau et donc trop lourde. Sans parler des guirlandes d’algues qui servent de lignes.
  • Ça y est elle décolle, lourdement, tel un Boeing 747 à la MTOM (Max Take Off Mass, vous quitterez la page en ayant appris un truc).
  • Quelques (4) bords à longer la plage. A chaque relance l’aile frôle les arbustes, vent on-shore oblige.
  • Votre pote qui pèse 10 kilos de moins et qui à 1m² de toile en plus arrive à remonter au vent et fait même quelques sauts. Vous, vous restez bloqué au bord, à frotter la plage avec la carre de votre planche, déjà bien abimée.
  • Le vent tombe, la voile aussi. « Ouf !! Entre 2 arbustes, failli être bon pour le couturier moi ! »
  • Vous commencez à dégréer. « De toute façon c’était pourri, autant que je retourne bosser les Facteurs Humains. Windguru you s*** ! »
  • Alors que vous avez fini de plier vos lignes, l’horizon s’éclaircit et vous constatez la présence de quelques Cumulus habituellement synonymes de vent au loin.
  • « Qu’est ce qu’on fait ? » « Bah laisse tomber ça va jamais remonter » « Ouai mais après si ça remonte il faudra remettre la combi’ mouillée » « T’as raison, on attend un peu… »
  • Finalement vous rentrez chez vous, vous restez dans un bon bain chaud pendant xx minutes, vous prenez une énorme tartine de Nutella, et vous retournez travailler…
  • Ensuite deux fin sont possibles :

Si vous aimez l’amertume je vous conseille de rajouter une remontée du vent alors que vous êtes derrière votre bureau. Vous dosez la force du vent en fonction de votre goût pour l’amertume. Pour une dose corsée mettez 25 kts.

Si vous préférez le sucré, laissez la pétole en place, avec éventuellement de la pluie, et prenez le pot de Nutella avec vous pour travailler.

 

Bon, Windguru prévoit 15 kts Ouest pour demain après-midi, et 20 kts Sud Ouest pour jeudi. Mais je suis censé faire de la Mécanique du Vol…

Capture windguru

Windguru you suck !

Edit : On s’est bien gavé le lendemain, vent + soleil + friends ! Photo par Nico, merci ;) jump-kite-Taussar-Beach

5 réflexions au sujet de « Recette pour une session Kite pourrie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>